Malt in Provence  
 Crédit photo: Kheira Jolivet 

                          

                                                    AUTHENTIQUE 


Associer la France à la production de vin est un cliché exaspérant. Jurer aussi que les Belges sont les seuls à fabriquer de la bonne bière mériterait que tous les Français manifestent Place de la Bastille. La cervoise constitue une cause nationale qu’il faut défendre au même titre que les libertés individuelles. D’autant plus lorsqu’elle est locale et artisanale. 
Les micro-brasseurs mettent à l’honneur le goût de l’authentique. Exit les sulfite de calcium, bisulfite de sodium, disulfite de potassium et autres additifs alimentaires en « ite » et en « ium » qui écorchent l’oreille au lieu d’éveiller nos palais. Les bières industrielles ne sont que sacrilèges. Les bannir ? Pourquoi pas. Les bénir ? Surtout pas. Les saveurs uniformes n’ont pas leur place dans l’industrie de la bouche. 
Les mousses traditionnelles ont le mérite d’être pures, uniques, irremplaçables. Chaque breuvage précieusement conservé dans une bouteille en verre – la matière par excellence de conservation – détient sa propre saveur. Chaque gorgée constitue un voyage dans l’atelier de ces brasseurs amateurs. La diversité des grains de malt et des fleurs de houblon suscite des effluves inimitables. Les micro-brasseries triomphent dans la bataille du goût. Celui de l’authentique.


Ingrid Gaza 

 Par Éléonore Vern et Adrien Beria 
 
 

En 2011, Nicolas Hontaas, biérophile de la première heure, fonde la Route des bières avec un copain, seule cave à bières d’Aix-en-Provence digne de ce nom. En grand passionné il adopte parfois la posture du zythologue, le temps d’ateliers de dégustation réguliers. Il goûte, prend le temps, donne les codes, transmet. La Route des bières devient alors un lieu de rencontres et de découvertes, où amateurs et spécialistes de la région se retrouvent.




 Propos rapportés par Mathieu Ledru, Thomas Moulin et Adrien Beria
Crédits : Musique : Eclectic Prawnpar  - Dumbo Gets Mad ( CC) 
Texte : Mathieu Ledru 
 Vidéo et montage  : Adrien Beria 
 Sur les étagères des deux boutiques (Aix rue des Cordeliers et Bouc-Bel-Air  Les Chabauds), trônent fièrement plus de quatre cent références de bières venues des quatre coins de la planète. De la plus classique belge à la plus confidentielle des japonaises. Et Nicolas pourrait parler pendant des heures de chacune d’entre elles. Le goût, le houblon, le secret de fabrication, la région d’origine. Il les connaît toutes mais ne tarde jamais à vanter la qualité des bières artisanales de Provence : Sulauze, Bière de la Plaine, Aixpression.

Le temps de quelques minutes, il décrypte le monde de la bière artisanale et nous fait partager sa passion.

 

Alchimie 

La curiosité, l’envie de créer et la recherche de nouveautés, voilà ce qui anime les deux compères. Les créateurs d’Aquae Maltae sont unanimes, ce qu’ils aiment, c’est façonner un produit de leurs propres mains, chercher de nouvelles saveurs, être créatifs, inventifs. « En informatique, j’étais devant un ordinateur, je créais des choses impalpables, là c’est tout le contraire » explique Georges. « L’artisanat est une pratique qui rejoint l’Art », poursuit-il. 

Créer une bière artisanale, c’est comme en cuisine : il faut assembler les ingrédients pour que les saveurs naissent, y allier de nouvelles couleurs, de nouvelles textures. « La bière artisanale nous donne d’immenses possibilités : les bières que l’on trouve dans le commerce ne représentent que 1% des saveurs possibles ». 

Entièrement bio, le malt provient du terroir ardéchois, le houblon d’Alsace, sans oublier l’eau thermale d’Aix. C’est la volonté de nos deux brasseurs, qui désirent  « travailler avec des produits qui respectent le sol, la terre, l’agriculteur et le consommateur ». 

 

Souriants, Flavien et Georges échangent des regards complices. L’un, issu d’une formation en électronique, l’autre, ancien informaticien, se rencontrent en 2010 à Aix-en-Provence. Ville qui voit naitre un projet original, Aquae Maltae, une bière artisanale bio, 100% aixoise. 

Autodidactes 

À 18 ans, Flavien se lance dans la création de boissons artisanales : tout d’abord en faisant de l’hydromel, alcool à base d’eau et de miel, puis de la bière. « Dans ma colloc', on faisait de la bière dans la cuisine puis on la faisait fermenter dans le dressing, on avait des petites cuves sur un meuble » raconte-il en riant. Finalement, c’est avec Georges, 25 ans qu’il décide de se lancer professionnellement : « je voulais construire quelque chose dans mon pays» dit-il. Audacieux, tous deux se lancent, en autodidactes. « On a beaucoup appris sur internet, sur des forums de brasseurs, on en a aussi rencontré plusieurs, mais globalement on a appris sur le tas, à force d’essais » Une création semée d’embûches, comme ils se plaisent à le raconter. « Cet été, on a raté trois fois de suite notre bière, mais on ne s’est pas découragés, on a fait en sorte de comprendre ce qui n’allait pas et aujourd’hui, on apprend encore, on n’arrête jamais d’apprendre ».  
 

FLAVIEN ET GEORGES, UN BINÔME COMPLICE

 Portrait de deux brasseurs à la recherche de saveurs 
Propos rapportés par Kheira Jolivet et Sonia Sevillano Pedraca
Texte: Eleonore Vern
Vidéo : Adrien Beria 
Photo : Kheira Jolivet
Montage : Méghane Vezzaro
Crédits : Musique: Velvet Affair - Blanket Barricade (CC) 

                                                                                                                                   À PROPOS 


D’Aix-en-Provence à Toulon en passant par Marseille, les micro-brasseries fleurissent dans tous les coins de rue. Notre équipe a sillonné le pays d’Aix pour dénicher les meilleures adresses et proposer une expérience riche en contenus sur la fabrication de la bière et les entrepreneurs.

À chaque destination, un lieu ou une ville est à découvrir sous la forme d’un documentaire.

Co-réalisé par les étudiants du Master 2 « Métiers de l’information » parcours « Métiers du journalisme et enjeux internationaux » de l’IEP d’Aix-en-Provence et EJCAM dans le cadre de la formation « Ecrire pour le web » dirigée par Linda Be Diaf. 

RÉDACTEUR EN CHEF : Mathieu Ledru


VIDÉO : Adrien Beria 


MONTAGE : Adrien Beria, Méghane Vezzaro 


RÉDACTION : Eleonore Vern, Thomas Moulin, Ingrid Gaza, Mathieu Ledru


MULTIMÉDIA : Kheira Jolivet, Sonia Sevillano Pedraca, Thomas Moulin, Mathieu Ledru, Adrien Beria 


DESIGN & DEVELOPPEMENT WEB : Antoine Bruneton, Adrien Beria 


INFOGRAPHIE : Adrien Beria, Thomas Moulin 


CRÉDITS

Vidéo : Adrien Beria – Photo : Kheira Jolivet, Sonia Sevillano Pedraca  © Tous droits réservés. Reproduction interdite. 

                                                 REMERCIEMENTS


Linda Be Diaf qui nous a enseigné les nouvelles pratiques journalistiques et accompagnés tout au long de la création de notre webdocumentaire. 

Georges et Flavien qui nous ont accueillis le temps d’un après-midi dans leur micro-brasserie « Aquae Maltae ». 

Nicolas Hontaas, membre de la brasserie « La route des bières » qui a fait partager sa passion de la bière à notre équipe.